Les Placardées proposent une rencontre itinérante avec la rue, ses secrets et celleux qui la traversent.

À propos de la compagnie

Six ami·es sortent de leur placard pour aller s’afficher dans la rue. Le 16 août, 2024, iels présenteront la première de leur spectacle à Aurillac. Mais juste avant, iels reviennent en résidence au Centre culturel du Brabant wallon pour faire les derniers ajustements, avant de partir en voyage pour tester leur création dans le rues parcourues.

À propos du spectacle

Et si aujourd’hui on décidait d’aller saluer la poubelle en bas de la rue ? De suivre un vélo abandonné ? De demander au lampadaire quelles idées il a éclairées ?
Drôles d’envies, et pourtant il paraît qu’il suffit de leur adresser la parole pour qu’ils vous répondent !

Un peu comme ces inconnu·es que nous croisons au quotidien et que le manque de temps, d’envie ou de courage peut-être, nous empêche de rencontrer.

La légende dit que si nous nous mettons à chanter ensemble, le temps et les peurs se mettent sur pause. Et si on essayait ?

Dans un monde où le langage ne prend pas uniquement forme par les mots, cinq personnages habités par leurs lubies tentent de se rencontrer. Parfois la rencontre est douce et poétique, parfois explosive et rythmique, chacun·e explore à sa manière le lien étroit entre la peur et le besoin vital d’être au monde. Balthazar, Fanny, Ben, Vik, Pierre et Zoé inviteront le public à prendre part au spectacle déambulatoire par le chant et le mouvement.

Note d’intention

Ce projet est né d’un constat collectif : il est de plus en plus difficile de se rencontrer et de créer des liens dans l’espace public. Qui connaît le nom de la factrice, du boulanger ou même de sa voisine ? La rue, le quartier, les bouches de métro… Nous les traversons tous les jours pour aller d’un point A à un point B. Ils sont les décors de nos vies et c’est à peine si on prend le temps de les regarder, de s’étonner de ce qui s’y passe, d’observer ce théâtre, les drames du quotidien où surgissent parfois de belles histoires.

Notre spectacle veut rendre hommage à la rue et à celles et ceux qui y habitent. Ce projet, à la frontière entre le spectacle de rue et l’expérience sociale, est une invitation à regarder la ville d’un autre œil. Une invitation aussi à questionner nos propres limites dans nos rapports à l’autre, à celle qui habite le même quartier, à celui qui achète son pain chez le même boulanger, à cet inconnu qu’on croise tous les jours… C’est une tentative de mieux comprendre ce qui se passe, les raisons pour lesquelles la rencontre n’a pas lieu.

Ci-dessous, une vidéo de la Cie, lorsque les Placardées travaillaient sous le nom de Cie KLET pour valoriser leur humour impayable et suggérer également qu’iels ne sont pas des génies. Le spectacle s’intitulait alors Pièces détachées