Parfois, la culture s’invite subrepticement chez des personnes âgées isolées qui ne vont pas ou plus au théâtre, dans des musées, des salles de spectacles ou d’exposition. À Genappe, un partenariat entre les centres culturels du Brabant wallon et de Genappe et le CPAS local, a permis que la magie opère malgré parfois les réticences initiales des personnes auxquelles s’adressent les rendez-vous culturels téléphoniques d’Allo culture !

Ce projet est une adaptation du projet « Culture à domicile », suspendu pour cause de Covid. « Au départ, il s’agissait d’aller chez des personnes âgées et isolées pour leur proposer un moment de culture, d’échange et de détente, explique Ariane Hanin, animatrice chargée de médiation culturelle au CCBW. Nous venions avec une valise qui contenait des livres, des courts-métrages, une oeuvre du Musée du Petit Format, un produit local à déguster et quelques jeux. Avec le Coronavirus, il a fallu réinventer ces rencontres, afin de respecter les mesures sanitaires en vigueur ! Nous voulions par dessus tout poursuivre ces échanges. Nous avons alors développé “Allo Culture”, des rendez-vous culturels téléphoniques. »

Comment cela se passe-t-il ? Cinq animatrices du CCBW et du Centre culturel de Genappe ont contacté chaque personne présente sur une liste de bénéficiaires sélectionnés par le CPAS pour savoir s’il lui plairait d’écouter régulièrement un texte court qui lui serait glissé au creux de l’oreille. « Il y a beaucoup de gens chez qui nous avons senti de la tristesse. Il y a une dame qui m’a dit “oh vous savez, plus rien ne m’intéresse, ne perdez pas votre temps avec moi”. Généralement, c’est alors en disant “allez on va essayer une fois” que l’on obtient un “oui”. Certaines personnes n’ont pas l’énergie de foncer vers cette “nouveauté”. J’espère qu’on va bien choisir les textes et que ces appels permettront des belles rencontres. »

Pour entamer le dialogue et faire connaissance, les animatrices disposent d’une « enveloppe à papote », avec une quarantaine de questions qu’elles tirent au sort. « Si vous étiez un parfum… », « quelle est votre boisson favorite ? », « que voulez-vous me raconter sur votre prénom ? »… « Cela marche bien, confie Ariane. Ensuite, je raconte le texte court, pendant trois-quatre minutes, puis nous en parlons. C’est un projet qui peut avoir de l’avenir, parce que les personnes âgées vont peut-être rester confinées longtemps et que l’absence de contact physique dans ce projet est rassurante. Nous appelons toujours les mêmes personnes, pour qu’un lien se crée. Comme “culture à domicile” auparavant, Allo Culture permet de rompre l’isolement pendant un moment, d’échanger, de sortir un peu de son quotidien, d’entendre de nouvelles choses et de retrouver sa dignité. »

Galerie de médias

Réduire Afficher tous les médias