Pulsart a emmené une septantaine de personnes à la découverte du pôle culturel, architectural et administratif de Luxembourg-ville : le Plateau du Kirchberg.

Au programme, visite du MUDAM (Musée d’art contemporain du Luxembourg), bijou architectural de Ieoh Ming Pei, architecte sino-américain, et de la Philarmonie Luxembourg, une des plus prestigieuses salles de concert européennes, créée par l’architecte Christian de Portzamparc.

Le MUDAM se loge dans un écrin de verdure et d’Histoire, avec les vestiges des fortifications de la ville. L’architecte Ieoh Ming Pei, auteur de la célèbre pyramide du Louvre, a conçu de grandes verrières qui permettent une relation quasi organique entre l’environnement extérieur et les oeuvres présentées dans les différents espaces d’exposition.

À voir en ce moment

Tacita Dean qui déploie une œuvre singulière à travers des médiums aussi variés que le film, la photographie et le son, le dessin, la gravure et le collage. Jusqu’au 26 février, dépêchez-vous !

Face-à-Face, qui propose un dialogue inédit entre deux collections, celle de la Moderne Galerie de Sarrebruck (Allemagne) et celle du MUDAM, et établit des résonances entre les œuvres créées par des figures majeures des avant-gardes modernes en Allemagne et en France et celles d’artistes contemporains, originaires de diverses parties du monde. À voir jusqu’au 2 avril.

Waters’ Witness, du Libanais Tarek Atoui qui, au moyen d’enregistrements sonores, évoque les réalités humaines, écologiques, historiques et industrielles de villes côtières telles Athènes, Abu Dhabi, Singapour, Beyrouth et Porto. Jusqu’au 5 mars.

Les 25 ans de la Collection Mudam, sélection d’une quarantaine d’œuvres offrant un panorama autour des questions de formes, de processus ou d’attitudes dans l’art contemporain, des années 1960 jusqu’aux premières décennies du 21e siècle. Jusqu’au 29 mai.

Nous avons aussi pu arpenter les coulisses de la Philarmonie Luxembourg, le plateau surmonté d’un orgue de plusieurs centaines de tubes, visiter les loges d’artistes et la cabine technique… mais aussi nous laisser impressionner par les 823 colonnes qui soutiennent une des 10 meilleures salles européennes en termes d’acoustique !

Une guide de la ville a également apporté d’impressionnantes explications sur l’émergence d’un quartier d’affaires sur la Plateau du Kirchberg, qui accueille aussi la Cour de justice de l’Union européenne, la Banque européenne d’investissement et la Cour des comptes européenne. En 2016, le Kirchberg comptait 5 499 habitants. Le projet de développement pour 2020-2025 consiste à en faire un quartier avec 10 000 habitants et 35 000 emplois.

Chaque voyage organisé par Pulsart se remplit à toute vitesse. Les amateurs et amatrices d’art se précipitent généralement pour s’inscrire. Manu Kodeck, ingénieur architecte de formation, participait à un de ces voyages pour la deuxième fois. Sur Des milliers d’instants…son blog d’essais photographiques et picturaux, il chroniquait la visite Bouffée d’art à Düsseldorf.

Deux à trois fois par mois, je vais voir une expo partout en Flandre et en Wallonie. J’ai besoin de culture et de belles choses, même si on ne comprend pas tout. J’étais déjà allé à Luxembourg et j’ai un véritable coup de cœur pour le MUDAM, sa lumière et l’intégration remarquable du bâtiment dans le cadre environnant. J’ai beaucoup aimé l’expo de Tacita Dean et je continuerai certainement à faire des journées comme celles-ci que je trouve très intéressantes.

 

Les prochains voyages de Pulsart nous emmènerons non loin d’Anvers, à la Fondation Verbeke, le 21 mai, et au musée Voorlinden aux Pays-Bas, en octobre.

Prochains évènements