Les Maisons de Jeunes face au cri d’alarme de la jeunesse

Un an. Un an que les jeunes sont privés de leur vie sociale. Un an que leur santé mentale est fragilisée et qu’ils souhaitent être écoutés. Aujourd’hui, les jeunes vont mal et souhaitent agir. C’est pourquoi, les Maisons de Jeunes ont décidé de remettre la parole des jeunes au cœur du débat.  

En savoir plus