Centre culturel du Brabant... / Archives / ARTS / Multimédia / "CQFD" par Cirque Barbette
BANC D'ESSAI - 30.05.2014

"CQFD" par Cirque Barbette

Cirque Barbette est une compagnie de cirque dont la discipline principale est le fil mou. Avec CQFD, Rosa Matthis aborde la question de la chute et de l'équilibre. Déjà proposé en banc d'essai lors du "P'tit en l'air !" en décembre 2013, Cirque Barbette revient en résidence pour travailler la création en vue d'une Première prévue pour mars 2015.
En résidence du 19 au 30 mai 2014


BANC D'ESSAI
Vendredi 30 mai - 14h30
Corde molle / Tout public
Réservation : reservation [ at ] ccbw.be - 010 62 10 30


De et avec : Rosa Matthis
Mise en scène : Patricia Barakat

Pourquoi la peur de chuter ? Pourquoi l'envie de chuter ? Parce que la chute, c'est la fin, la fin du contrôle, du pouvoir décisif. Ne pas maitriser la situation, son corps, l'apparence, les sentiments.

Le propos
Cirque Barbette a déjà à son actif deux spectacles : Ici, autour du thème de la ville, de sa construction et de sa déconstruction, et Wasteland, construit comme la continuité d'Ici, comme un zoom sur ces espaces particuliers, enclaves perdues dans les villes que sont les terrains vagues.
Avec cette nouvelle création, Cirque Barbette continue sa quête sur l'humain et entre cette fois dans la sphère de l'intime, en partant du constat qu'au cours de notre vie, nous avons à faire face à trois apprentissages de l'équilibre :
Avec soi : apprentissage de la marche
Avec les objets : apprendre à rouler à vélo, à faire du ski
et... Avec les autres, un des plus difficiles à appréhender

Cet équilibre est délicat, à peine perceptible. Il règle nos rencontres, nos relations, nos luttes aussi. Il est fait de dosages délicats, de mesures et de choix que nous prenons, en cherchant au final et à l'aveugle souvent, l'état stable de la matière. Toujours entre la peur de la chute, l'envie de réussir, sentir que ça "tient".
Nous balançons.

Une forme novatrice
Pour faire naitre cette vision, cette sensation, les artistes travaillent sur le changement de point vue : Les spectateurs sont habitués à voir le fil mou en frontal. L'intention, cette fois, est de faire voir les autres points de vue, les démultipliant via l'acte circassien lui-même, laissant apparaitre les différents enjeux de l'équilibre. Pour ce faire, ils collaborent avec deux créateurs numériques qui composent en direct les images projetées extraites des caméras placées à différents angles des multiples fils.

Afin de concrétiser l'idée des choix et des mises en déséquilibre constantes dans la vie, ils créent une installation de multiples fils, placés à différentes hauteurs, différentes tensions, différents angles. Des fils placés sur toute la surface du plateau comme un réseau de lien, à tisser, à démêler, des bifurcations.

Outre les images composées en direct et projetées sur des tulles, de manière à pouvoir également voir l'acrobate en transparence, il y aura des projections de vidéos.

CQFD veut proposer un regard sur l'équilibre d'une manière schématique, formelle pour arriver à montrer les détails de la "fabrication" de cet équilibre, en mettant l'accent sur le fait que la notion d'équilibre ne prend son sens que lorsque la crainte de le perdre existe. Le grand défi étant que Rosa Matthis, la funambule, ne touche jamais le sol durant le spectacle. Un sol d'ailleurs volontairement rendu invisible.

Consultez leur site : http://cirquebarbette.com