RÉSIDENCE 04.09 > 07.09.2017

"[MA]" | Le Phare Cie

BANC d'ESSAI ouvert à tous
  le jeudi 7 septembre à 16h30
Tout public
Durée : 30 minutes

au Foyer populaire
3, rue Belotte - 1490 Court-Saint-Etienne



Pièce chorégraphique circassienne

Mât chinois, manipulation d'objets, danse
Création franco-belge 2017


En résidence du 4 au 10 septembre 2017

Résidence précédente : du 27 février au 10 mars 2017

"[Ma] est une exploration circassienne chorégraphique sur l'essence du rapport au temps, à la présence, à la disponibilité et à l'instantanéité du rapport à l'autre dans sa forme radicale : le duo. Le duo est sans échappatoire possible, il n'y a pas de possibilité de repli. De l'autre dépend entièrement notre condition d'être sur le plateau et définit complètement nos actions et nos réactions."

"Nous explorerons les différentes prédispositions d'un espace de rencontre, de combat et ses déclinaisons géométriques (rond, carré, couloir, spirale) ainsi que les différents dispositifs propres au duel sportif (ring, tatami, piste d'escrime... )."


Démarche

"Nous cherchons à nous éloigner de l'esthétique circassienne tout en puisant dans son essence. De par notre héritage, nous nous situons dans une approche chorégraphique en mettant en avant l'écriture des corps, dans leurs états sensibles et intimes. La scène, pour la compagnie, est un lieu de rencontres et d’échanges. Il ne doit y avoir aucun tabou, aucune limite, aucun code imposé. C’est un lieu unique, un concentré d’humanité. (...)"


Basé avant tout sur une recherche du mouvement, le duo formé par Nilda Martinez et Christian Serein-Grosjean explore la fusion des langages. Du langage dansé au langage jonglé en passant par un vocabulaire martial, hérité de leurs formations respectives en escrime et judo/aikido.

Ces jeux en valent-t-ils la chandelle ?


Peu importe l’enjeu et le pourquoi, nos deux protagonistes sont là pour jouer, se chercher, se perdre, se retrouver et partager. Ces jeux sont le reflet de leur vie, les chemins empruntés par chacun pour en arriver là. Leurs corps et les objets modifient la relation à l’autre et à leur espace devenu commun.

Telle une pâte à modeler que l’on ne cesse de changer, déchirer, arrondir, l’histoire prend des tournures inattendues. Une recherche d’équilibre constante entre légèreté et détournement, contrôle et fragilité, domination et lâcher-prise.

Pour sonder cette essence du rapport à l'autre, ils choisissent d'explorer la notion d'immédiateté, de la vacuité. Rester disponible pour l'autre, à l'autre, pour laisser advenir cet espace commun d'où surgit le territoire de la relation et où peut se construire un langage réciproque, à travers ces règles implicites fixées, ces règles du jeu qui régissent toutes les relations humaines, souvent, voire toujours, de manière tacite.

Toute relation interpersonnelle revêt un caractère d'interdépendance, d'interaction, d'analogie et d'antagonisme. Comme un filet qui se tisse de manière de plus en plus complexe au fur et à mesure de son évolution, chaque mouvement, chaque décision, chaque choix, entraine une modification de la trame. Ces relations deviennent un subtil mélange de manipulation de cette trame : on cède du terrain face à l'autre, on reprend l'ascendant.

Fin dosage de manipulation et de confiance, la question de la manipulation devient : finalement qui manipule qui ? Celui qui agit, qui en apparence dicte les règles par le fait de posséder l'objet, ou celui qui accepte de jouer, et qui réagit ?

Historique


Tout commence en 2011 au sein de l'École de cirque de Lomme, pour le duo Nilda Martinez et Christian Serein-Grosjean, avec une première création pour la rue : La mécanique des cordes associant jonglerie, mât chinois et échasses pneumatiques. Cette pièce est représentée à travers la France et s’exporte ensuite en Italie durant l’été 2012. Par la suite, ils créent le spectacle : Les cas barrés avec la complicité de leurs collègues de formation. Durant deux saisons ce spectacle est joué aux quatre coins de l’Europe. Ensuite, chacun des protagonistes continue ses recherches en solo. C’est en septembre 2015, forts de leurs expériences respectives qu'ils reprennent le chemin commun par le biais de la création de  [MA].



Co-auteurs et interprètes : Nilda Martinez - Christian Serein-Grosjean / Regard Exterieur : Sergi Parés / Conseil chorégraphique : Miko Shimura / Crédit photo : Tom Lacoste / Crédit vidéo : La Lune Production / Régisseur technique : Simon Haratyk / Costume : Marion Boire / Creation Lumiére : Hughes Girard / Création Sonore : Noé Voisard



Présentations publiques


18.09.2016 > à l'Espace Catastrophe (Bruxelles) > Étape de création  
05.12.2016 > à La Maison des jonglages (La Courneuve) > Étape de création 
16.12.2016 & 17.12.2016 > à l'Espace Catastrophe (Bruxelles) > Étape de création 
12.03.2017 > au Foyer populaire/Centre culturel du Brabant wallon (Court-Saint-Étienne) > Étape de création
07.09.2017 > au Foyer populaire/Centre culturel du Brabant wallon (Court-Saint-Étienne) >  Étape de création ouverte au Tout public