Centre culturel du Brabant... / Espace-vie n°284
MENSUEL | Septembre

Espace-vie n°284


Feuilletez votre mensuel ci-dessus ou téléchargez-le en bas de page. 

ÉDITO | L’oeuvre du temps 

Voici venu le temps. Le temps de son bilan. Un an après son entrée en vigueur, le CoDT n’a pas provoqué les bouleversements que d’aucuns lui ont prédits. Certes, des  changements dans les pratiques et dans l’approche de l’urbanisme ont été enclenchés. Pour faire le point, trois acteurs clés sont réunis au sein de cet Espace-vie. Ils nous font part des avancées, des freins et des perspectives d’amélioration du CoDT, à plus long terme. D’une manière générale, le code a introduit un rythme et des pratiques de travail nouveaux.

Échos du terrain : on rappelle la pression des délais sur la trajectoire des dossiers que les administrations parviennent à dompter, renfort à l’appui. C’est ce temps, celui d’un dossier, celui de l’obtention d’un permis, qu’il faut mettre en regard avec le temps de l’urbanisme, moins immédiatement perceptible et qui façonne à plus long terme nos territoires.

Dans cette trajectoire reconfigurée, l’amont occupe une place cruciale avec la réunion préalable de projet, espace de concertation qu’aménage le CoDT. Entre maitrise de l’étalement urbain et temps maitrisé, un an après, le CoDT rencontre un enjeu de taille : concilier les échelles (de l’individuel au collectif), le développement et le ménagement du territoire.

> Karima Haoudy
SOMMAIRE

03 | En deux mots
04 | Dossier : "Si on modifie le CoDT, ce ne sera qu’à la marge"
07 | Urbanisme : "Un gain pour l'individu, une perte pour la collectivité"
08 | Interview : Il y a plus de travail mais c’est pour un mieux
10 | Environnement : L’abattage d’arbres sujet à autorisation
11 | Carte blanche : Les citoyens à la reconquête de l'espace public 
12 | Citoyenneté : Enragez-vous, engagez-vous, et puis votons ! 
14 | Cirque : En l’air se prépare dans les ateliers
15 | Épinglé pour vous... L’agenda du mois
16 | Midi de l'urbanisme : La fin des 4 façades : et après ?