Centre culturel du Brabant... / Médiathèque / Publications / Architectures recyclées en Brabant wallon
PUBLICATION

Architectures recyclées en Brabant wallon

Un nouvel ouvrage d'Anne Norman publié par la Province du Brabant wallon dans sa collection « Architectures ».

La Province du Brabant wallon, par l'intermédiaire de la Maison de l'urbanisme du Brabant wallon, a créé en 1999 une collection intitulée "Architectures" qui propose une série d'ouvrages destinés à sensibiliser le grand public et les administrations à l'architecture contemporaine.
Le huitième tome de cette collection, intitulé “Architectures recyclées en Brabant wallon” est sorti de presse en ce 17 décembre.

La notion de recyclage, présente dans de nombreux domaines est directement liée à la volonté de limiter le gaspillage des matières afin de favoriser le “réemploi” et réduire la production inutile.
Consommer durable, c’est se donner les moyens de pratiquer une consommation respectueuse de la planète et des êtres qui l'habitent. Pour répondre à cet objectif de “durabilité”, les pistes sont nombreuses et le secteur de la construction ne ménage pas ses efforts: actions menées pour réduire les consommations d’énergie et renforcer la performance énergétique des bâtiments, choix de construire “passif”ou de se tourner vers "l’architecture recyclée".

Mais qu’est-ce qu'une ”architecture recyclée” ?
Cette question a été posée à quelques personnes issues d’univers différents et apporte des réponses parfois étonnantes qui interpellent et poussent à l’interrogation.
Pour l’un, “il s’agirait soit de recycler des matériaux non destinés à la construction, tels que matelas, cartons, bouteilles plastic, bouchons en liège ou autres couvertures pour, par exemple, isoler les maisons à moindre prix, soit de recycler des bâtiments (usines, écoles, églises, couvents…) vers un usage auquel ils n’étaient pas destinés initialement, soit encore construire à partir de modules préfabriqués tels que caravanes, mobil home…”. Pour l’autre, il s’agirait d’une architecture dont on aurait simplement “changé la fonction ou la destination”ou d’une architecture “utilisant des matériaux recyclés ou recyclables”.

D’autres ont une approche plus critique: “l'architecture recyclée est un non-sens.”La personne interrogée poursuit en affirmant : “Quand je vois le terme recycler, je vois traitement de déchets industriels et ménagers et réintroduction des matériaux qui les composent dans le cycle de production. Il y a en plus un aspect d'impact environnemental qui est mis en évidence. Pour moi juxtaposer “architecture”et “recyclé” n'a pas beaucoup de sens.

Au sens étymologique, un architecte est un commandant, un maître constructeur, un "chef" d'oeuvre et l'architecture devrait être la représentation de l'oeuvre. Comment pourrait-on imaginer recycler le style Horta ou du Bauhaus ou certaines oeuvres d'architectes contemporains ? Pour moi le recyclage ne concerne pas l'architecture en elle-même puisque l'on conserve tout ou partie du bâtiment mais concerne l'usage qu'on en fait, le cycle de l'utilisation humaine.”

Loin de laisser insensible, la question soulève encore une autre réaction: “La terminologie “architecture recyclée”sème le doute dans mon esprit, essentiellement pour des raisons sémantiques. Tout d’abord, cette notion a une connotation péjorative car elle semble traiter l’architecture, ou plutôt ses produits, comme un vulgaire objet de consommation que l’on peut recycler. En cela, cette définition répond (malheureusement) à un style d’architecture qui depuis l’ère postindustrielle prévaut, à savoir une architecture consommable, rapidement construite et rapidement utilisée, intégrant pas ou peu de notions d’intégration urbanistique ou de développement durable. Ce point de vue déforce l’idée qui a prévalu jusqu’à l’aube du XXe siècle à savoir que l’architecture est un art, la forme construite de l’expression culturelle, voire structurelle, de la conception de l’espace par une société donnée à un moment donné.”

Les points de vue sont bien différents et le sujet source de discussions et de débat. Il ne fait aucun doute que l’ouvrage “Architectures recyclées en Brabant wallon” apporte un regard avisé sur le sujet. Certains avis sur la question vont certainement prendre un autre chemin.
Les projets de réhabilitation, de transformations qui illustrent ce nouveau tome démontrent que la démarche de “recyclage” dans l’architecture porte tout son sens. À découvrir en bas de page de cet article en version pdf.