Centre culturel du Brabant... / Archives / ARTS / Musique / Scherzi Musicali - Il pianto d'Orfeo
CONCERT > 10/10

Scherzi Musicali - Il pianto d'Orfeo

> 9 et 10 octobre à Court-Saint-Étienne
© Emilie Lauwers - 2013
Scherzi Musicali compte parmi les jeunes ensembles remarqués dans le monde de la musique ancienne. Il est fondé et dirigé par Nicolas Achten, l’un des rares chanteurs classiques à s’accompagner de divers instruments (luths, harpe, clavecin), renouant avec la pratique historique. À géométrie variable, Scherzi Musicali rassemble de jeunes chanteurs et instrumentistes désireux comme lui de repenser l’approche de la musique ancienne, cherchant à servir le plus justement la musique avec un réel souci de pertinence musicologique. S’ils s’attèlent principalement à faire réentendre un patrimoine délaissé, ils n’en négligent pas pour autant les œuvres phares du répertoire, qu’il s’agisse de musique profane, sacrée ou d’opéra.

Le samedi 10 octobre 2015, le temps d'une soirée, l'ensemble de musique ancienne fera revivre le mythe d'Orphée et Eurydice au Foyer populaire / Espace d'inventions, à travers l'opéra italien du 17e siècle. Au programme : des œuvres de Claudio Monteverdi, Giulio Caccini, Jacopo Peri, Luigi Rossi, Antonio Sartorio...

Avec Nicolas Achten, baryton, théorbe, direction artistique
Déborah Cachet, soprano
Lambert Colson, cornet à bouquin
Justin Glaie, viole de gambe
Eriko Semba, lirone
Solmund Nystabakk, archiluth


<ATTENTION :::: Cette conférence est annulée faute de participants>
::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 Le concert sera précédé, le vendredi 9 octobre 2015 à 10h30, d'un moment de rencontre et de découvertes musicales en compagnie de Nicolas Achten.

Se familiariser avec l'univers de l'opéra

L'opéra et la musique baroque sont des termes génériques assez vastes, qui couvrent plus d'un siècle au cours duquel l'esthétique et le rapport au public a fort évolué. L'opéra en 1600 n'a pas grand chose en commun avec celui en 1750. Je pense que la musique vocale italienne du début du dix-septième siècle a une force émotionnelle assez universelle, et j'ai encore la naïveté de croire qu'elle peut toucher, même par surprise, un public non initié. Ce langage est principalement basé sur la poésie italienne, la musique n'en étant qu'un (puissant) vecteur expressif. Notre objectif en tant qu'interprètes est, grâce à la manière de "dire les mots en musique" et à la riche variété des couleurs d'accompagnement, de susciter auprès du public les émotions du texte, et ce même s'il ne le comprend pas cérébralement. 

Bien entendu, une séance telle que celle du vendredi 9 octobre permet de préparer le terrain : de se familiariser un peu avec cet univers, d'en comprendre les enjeux, de découvrir le contexte historique et les instruments assez atypiques qui y sont utilisés. Pour une partie du public, même déjà initié, recevoir des clés d'écoute est généralement apprécié, probablement car cela permet d'aller plus loin dans la perception émotionnelle du concert. Mais cela n'est pas du tout indispensable, la musique du début du baroque ayant à mon sens quelque chose de plus spontané et accessible que d'autres musiques plus tardives.
Nicolas Achten
En pratique
Le samedi 10 octobre 2015 à 20 heures
Foyer populaire, 3 rue Belotte, 1490 Court-Saint-Étienne.
Tarifs : tarif plein : 20€ ; senior : 16€ ; réduit : 12€ ; Art 27 : 1,25€ ; - de 12 ans : gratuit.
Infos et Réservations : brabantwallon [ at ] festivaldewallonie.be - 010 61 60 15 - www.festivaldewallonie.be

Une organisation du Festival de Wallonie en partenariat avec le Centre culturel du Brabant wallon et le Patrimoine Stéphanois
.