Entre le 26 février et le 30 juin 2024, plus de 100.000 ménages wallons devraient élire leurs représentants au sein des Comités Consultatifs des Locataires et Propriétaires (CCLP), organe officiel de participation des habitants du logement public. Les partenaires du projet local « Avec les autres_ », qui se déroule dans cinq quartiers d’Ottignies-Louvain-la-Neuve depuis 2019, profitent de ce moment clé pour mieux faire connaître le fonctionnement et les missions des CCLP.

Ce n’est que tout tous les 6 ans que des élections sont organisées au sein des 62 sociétés de logement de service public (SLSP) de Wallonie, afin de constituer un CCLP dans chacune d’entre elles. Théoriquement, un « Comité consultatif des locataires et des propriétaires » (CCLP) est un groupe d’habitants bénévoles qui porte la voix des locataires de logement public. Il jouerun rôle tant dans la gestion de la société que dans les activités sociales et culturelles à mener dans les quartiers de logements sociaux. Le CCLP désigne aussi deux administrateurs représentant les habitants, nommés par le Gouvernement wallon. Ils siègent avec « voix décisionnelle » au Conseil d’Administration de chaque Société de logement de service public (SLSP).

En outre, comme prévu par le Code Wallon de l’Habitation Durable, en collaboration avec la SLSP, il accueille les nouveaux locataires, organiser et participer à des activités et des animations de quartier, en partenariat avec les acteurs locaux (commune, PCS, CPAS, société de logement…), donner son avis sur les relations entre la société et les habitants, sur l’entretien des logements et leurs abords, sur les projets de rénovation et de construction de la société, sur les mesures générales à prendre pour le recouvrement des arriérés de loyers et des charges, sur le règlement d’ordre intérieur des immeubles… En plus, il contrôle et approuve les charges locatives et informe les locataires et propriétaires sur les missions du CCLP, sur ses activités et les avis qu’il rend. Il participe également activement au « mieux-être » et au « bien vivre ensemble » au sein des quartiers qui composent la SLSP.

À Ottignies-Louvain-la-Neuve, les possibilités démocratiques offertes par un CCLP ont été peu investies par les locataires sociaux depuis 6 ans. Il n’y a par exemple eu qu’un locataire pour représenter tous les locataires d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et de Court-Saint-Étienne auprès de l’IPB. C’est pourquoi un appel à candidature est lancé ce mois-ci par l’IPB et Notre Maison pour que les locataires motivés déposent leur candidature avant le 1er avril. Il est important de savoir que pour que des élections aient lieu, il faut un seuil minimum de candidatures. Sans ce nombre de candidats, les élections ne seront pas organisées et les candidats seront nommés d’office. Une candidature n’engage le locataire que sur sa volonté de venir aux réunions, il peut se retirer du CCLP en cours de son mandat et ce sans conséquence.

C’est pourquoi une soirée d’information-débat visant à comprendre les défis des CCLP et leur potentiel pour que les locataires défendent leurs droits est organisée en présence de Pierre Demeuse, président de l’Association wallonne des CCLP (AWCCLP), et d’Alain Rouxhet, membre du CCLP de l’IPB, qui viendront partager leurs expériences et témoignages et répondre à des questions telles que

  • Comment représenter l’intérêt général en étant membre d’un comité composé de quelques habitants ?
  • Quel est le réel pouvoir de décision des CCLP ?
  • Quelle place y a-t-il pour les situations individuelles ?
  • La participation au Conseil d’Administration est-elle une réelle plus-value dans le fonctionnement du CCLP ?
  • Est-ce que si je prends part à un CCLP ma relation avec la SLSP sera mise en péril ?

L’évènement est gratuit – sandwiches et boissons offert·es – Inscription souhaitée, mais non obligatoire.

Une organisation de l’asbl Habitat & Participation, avec l’asbl Génération Espoir et le Réseau brabançon pour le droit au logement (RBDL), dans le cadre du projet Avec les autres_.