Comment sortir de la routine et de la spirale de l’accumulation d’informations, d’impulsions, de sensations ? Comment entrer en relation avec ce qui nous entoure ? Comment habiter le monde ? Ne plus regarder un paysage mais en faire partie ? Qu’est-ce qui surgit entre nous, humains, lorsqu’on se met en lien ? Que se passe-t-il si l’on se tait pour écouter ensemble ? Qu’est-ce qui résonnera pour chacun d’entre nous ? Peut-être qu’être là suffit…

Au Grand Air, c’est l’histoire d’un groupe de personnes qui, rassemblées pour quelques heures, traverse une portion de territoire. Un groupe qui se met à l’écoute et s’élargit à ce qui l’entoure.

En pratique, après avoir pris le temps de se rencontrer et de délimiter l’espace à parcourir, on traversera ensemble, lentement, sans parler, une portion de territoire d’environ 200 mètres. La traversée durera entre 30 et 50 minutes. Ensuite, on prendra le temps d’échanger au sujet de l’expérience.