Centre culturel du Brabant... / Poursuite, le carnet du jeune spectateur
THEATRE : OUTIL PEDAGOGIQUE

Poursuite, le carnet du jeune spectateur

Ce livret, ludique et créatif, invite les enfants de 6 à 12 ans à développer leur expérience de spectateur.
Grâce à cet outil qu'ils peuvent personnaliser, les enfants gardent une trace du spectacle qu’ils viennent de voir. Ils sont amenés à exprimer les perceptions et les émotions qui les ont habités et à s’interroger sur le sens d’aller voir un spectacle vivant.

Chaque thématique, richement illustrée par le collectif Cuistax, est traitée par double page et est ponctuée de jeux ou d’espace créatif. Un poster jeu de l’oie sur la création d’un spectacle complète le carnet.

Un beau support à découvrir pour nourrir l’échange entre les enfants, et les personnes qui les accompagnent, avant et après une représentation.

Aperçu des thèmes abordés :

  • Sur le chemin du spectacle
  • Les espaces du spectacle
  • Une histoire, des histoires, pas d’histoire
  • Comédiens et personnages
  • Les sens en voyage
  • Les métiers du spectacle
  • Les différents arts de la scène
  • Les émotions du spectateur
  • Aller voir un spectacle, à quoi ça sert ?

"Le bel atout - de ce carnet -, c’est que cette approche utile se décline sous des formes joyeuses, à dessiner, à rêver, en suivant ou non les pointillés. Le lecteur prend la plume et est donc invité à sentir qu’un spectacle, ce n’est pas une leçon, mais un terrain d’exploitation pour l’imaginaire et les émotions intimes."

Extrait de l’article de Laurent Ancion - C!RQ en capitale d’avril 2015

" Le contenu du carnet était pertinent par rapport au spectacle vu avec les élèves. Il a permis aux élèves d'exprimer leurs émotions et a facilité la mise en commun des impressions de chacun. "

Enseignante de l'école Saint Joseph, P3, Tubize.

" Il y a, dans ce carnet, des propositions d'exercices d'expression orale très intéressants qui s'imposent d'emblée comme des portes d'entrées aux socles de compétence que l'ont travaille en classe."
Enseignante du Collège Cardinal Mercier, P2, Braine l’Alleud. 

" Les moments sensibles que l'on passe au théâtre me donnent l'occasion d'observer autrement mes élèves ; l'utilisation du carnet du spectateur me permet de prolonger cet autre regard, et d'accueillir l'inattendu ."
Enseignant du Collège Saint-Etienne, P1, Court-Saint-Etienne

" Ce carnet s'adresse réellement à l'ensemble des enfants du primaire. De plus, les enfants à partir de 9 ans l'utilisent facilement de manière autonome."
Enseignante de l’école communale, P4, Walhain.

" Non seulement l'affiche "jeu de l'oie" est belle sur le mur de notre classe, mais elle est aussi exploitable comme un réel jeu de société. Le parcours fait petit à petit prendre conscience aux enfants de tout le travail qu'il y a derrière une production théâtrale. " Enseignante de l’école Sainte-Bernadette, P3, Braine l’Alleud


Infos pratiques

Public : enfants de 6 à 12 ans

32 pages – Édition  mars 2015

Prix  tout public : 2 euros l’exemplaire + frais d’expédition

Prix pour les centres culturels, les théâtres, les écoles, les associations : merci de nous contacter.

Contact :

Centre culturel du Brabant wallon : poursuite [ at ] ccbw.be ou 010  62 10 36

Points de vente :

>>Centre culturel du Brabant wallon, rue Belotte, 3 à 1490 Court-Saint-Étienne

>>Librairies :
  • Filigranes, rayon jeunesse, Avenue des Arts, 39-42 à 1040 Bruxelles
  • Tropisme, rayon jeunesse, Galerie des Princes, 11 à 1000 Bruxelles
  • Art et Livre : Grand-Place 13, 1348 à Louvain-la-Neuve
  • Wolf : Rue de la Violette, 18 à 1000 Bruxelles
  • Ptyx : Rue Lesbroussart, 39 à 1050 Ixelles
  • Brüsel Flagey : Place Flagey, 29 à 1050 Ixelles


Ce carnet a été créé dans le cadre de OTTOKAR VI, Théâtre Jeune Public en Brabant wallon, mars 2015. Il est le fruit d’une coopération entre les centres culturels de Braine-l'Alleud, Genappe, Ittre, Jodoigne, Nivelles, la vallée de la Néthen, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Perwez, Rebecq, Rixensart, Tubize, Waterloo, l'Association Braine Culture, Columban Espace de Cultures et le Centre culturel du Brabant wallon. En collaboration avec Lauranne Winant.